CHARGEMENT

Tapez pour rechercher

Patient(e) ou proche

Passage infirmier libéral et soins courants : quels sont les coûts ?

Partager

Les soins sont pris en charge à 60% par la Sécurité Sociale et à 40% par la Mutuelle ou à la charge du patient.

Ils seront pris à 100% pour les soins liés à la maternité, les affectations longues durées (ALD), les bénéficiaires de la couverture médicale universelle (CMU) ainsi que ceux de l’assurance médicale de l’Etat (AME).


Les deux principaux types de soins sont :

Les AIS (Actes Infirmiers de Soins) et les AMI (Actes Médicaux Infirmiers).

Les AIS sont des séances d’environ 30 minutes pour de l’aide à la toilette tandis que les AMI sont des actes techniques tels que les prélèvements, injections et pansements.

En fonction du soin réalisé, une cotation est appliquée au soin. Cette cotation est un coefficient qui va multiplier le montant à facturer pour le soin.

Concernant les soins sortant du protocole:

Il y a une entente préalable à réaliser entre l’infirmière et le patient. Cette démarche se réalise si le médecin prescrit une DSI (Demande de Soins Infirmiers).

Une DSI a une durée maximale de 3 mois. La première DSI est rétribuée pour 15€ puis les suivantes seront valorisées à 10€.


Ces codes servent à préserver le secret médical, l’acte réalisé n’est pas précisé dans la facturation.


Si plusieurs types de soins sont réalisés par l’infirmière libérale, le second soin est facturé à 50% et les suivants ne sont pas mentionnés dans la feuille de soin. L’ordre est établi selon la cotation des soins, le soin avec la plus importante valeur sera facturé à 100%.

Des exceptions s’appliquent pour les perfusions ou pour un pansement lourd et complexe notamment.

Lors d’actes à domicile pour plusieurs patients, l’infirmière appliquera une seule indemnité de déplacement.


La nomenclature et cotation des types de soin proviennent de la NGAP (Nomenclature Générale des Actes Professionnels) établie par Ameli, l’organisme de l’Assurance Maladie.

Types de soinAISAMIDSI
Tarif2,65€3,15€15€ puis 10 €

De plus, les infirmières libérales peuvent ajouter des indemnités, des majorations et des dépassements d’honoraires.

Si l’ordonnance comprend la mention « à domicile » alors l’infirmière peut facturer une IFD (Indemnisation Forfaitaire de Déplacement) de 2,50€.  Cette indemnité peut se compléter par une IF de 0,35€ (Indemnité Kilométrique) pour chaque kilomètre parcouru jusqu’au domicile du patient.

Elle peut s’appliquer à partir d’une distance de 2 km entre le lieu d’exercice professionnel et le domicile du patient et si ces deux lieux sont dans deux agglomérations différentes.

Différentes majorations possibles sont à la disposition de l’infirmière pour augmenter le montant facturable, ces lettres sont utilisées telles que des abréviations :

  • Si le soin est à réaliser de nuit (entre 20h et 8h, selon l’ordonnance) alors une majoration de 9,15€ est possible, (18,30€ entre 23h et 5h).
  • Si le soin est réalisé un dimanche ou un jour férié alors l’infirmière facturera 8€ supplémentaires.
  • Si un seul acte médical de cotation AMI 1 ou AMI 1,5 est réalisé, une MAU (Majoration d’Acte Unique) de 1,35€ est ajoutée au montant.
  • Certains actes médicaux tels que les pansements lourds et complexes AMI 4 et les soins palliatifs de fin de vie peuvent se majorer avec une MCI (Majoration de Coordination Infirmier) de 5€.

Un cumul est possible entre actes et majorations tandis que le cumul est impossible entre majorations. Des exceptions subsistent, une MAU ou MCI peuvent se cumuler aux majorations telles que l’IFD ou l’IK.

L’infirmière libérale peut inscrire des dépassements d’honoraires, pour déplacement non prescrit par le médecin ou pour des circonstances exceptionnelles de temps ou de lieu due à une exigence particulière du patient.


Indemnités et Majorations

IFD (Indemnité Forfaitaire de Déplacement)

IK (Indemnité Kilométrique)

Nuit

Dimanche et Jours Fériés

MAU (Acte Unique)

MCI (Pansements lourds et complexes et soins palliatifs de fin de vie)
Tarif
2,50€

0,35€ par KM

9,15€ ; 18,30€ (entre 23h et 5h)

8€

1,35€

5€

Quel est le coût si l’infirmier(e) vient de loin ?

Si le cabinet de l’infirmier(e) se trouve dans la même agglomération que votre domicile, ou que la distance qui les sépare est de moins de 2 km en plaine et de 1 km en montagne, vous ne payez pas plus.

Dans le cas contraire, l’infirmier(e) facturera des indemnités kilométriques faisant partie du montant sur lequel s’applique le tiers-payant.

Vous trouverez ICI l’estimation des coûts pour les soins suivants en fonction des jours de la semaine, des horaires d’intervention et en fonction de la possession d’une carte vitale ou non :

  • les injections sous-cutanée ou intramusculaire;
  • les pansements simples sans mèche;
  • les pansements complexes avec mèche(s);
  • le vaccin antigrippal;
  • les autres vaccins;
  • l’ablation de 10 fils/agrafes ou moins;
  • l’ablation de plus de 10 fils/agrafes.

La Sécurité Sociale prend en charge les soins infirmiers à 100% si :

  • vous êtes bénéficiaire de la CMU (Couverture Médicale Universelle),
  • vous êtes une femme enceinte de plus de 6 mois,
  • vous êtes atteint(e) d’une ALD (Affection Longue Durée) et les soins sont en rapport avec votre ALD.

Il vous faudra présenter les documents justifiant votre situation dans ce cas.

Un infirmier conventionné peut demander des dépassements d’honoraires dans les cas suivants :

  • votre ordonnance ne précise pas que les soins doivent être faits « à domicile »,
  • vous avez des exigences particulières en termes de lieu et horaire des soins qui ne sont pas justifiées médicalement.

Dans ces cas, les dépassements ne seront pas remboursés par la Sécurité Sociale, même si vous êtes « à 100% ».

A quel moment faut-il régler les soins ?

Généralement, l’infirmier(e) vous demande de régler les soins effectués après chaque passage.

Quand est-on remboursé(e) par la Sécurité Sociale ?

Si l’infirmier(e) prend votre carte vitale, vous réglez 40% du prix total des soins.

Par contre, si l’infirmier(e) vous donne une feuille de soins, il faut alors régler le prix total, puis envoyer la feuille de soins à votre Caisse Primaire d’Assurance Maladie, vous serez remboursé(e) quand elle sera traitée.

Dans les 2 cas, si vous avez une mutuelle, celle-ci pourra vous rembourser le complément.


Sources : Ameli, tarifs infirmiers et Nomenclature Générale des Actes Professionnels.

Laissez un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *