CHARGEMENT

Tapez pour rechercher

Patient(e) ou proche

Peut-on se faire vacciner par une infirmière libérale ?

Partager

Une vaccination peut être réalisée par un médecin où une infirmière, notamment pour la grippe. Dans la plupart des cas le vaccin se fait directement chez le médecin mais certains patients préfèrent le faire à domicile.

Zoom sur l’encadrement de cette pratique : 

Article R. 4311-1CSP : « l’exercice de la profession d’infirmier ou d’infirmière comporte l’analyse, l’organisation, la réalisation de soins infirmiers et leur évaluation, la contribution au recueil de données cliniques et épidémiologiques et la participation à des actions de prévention, de dépistage, de formation et d’éducation à la santé ». 

Le vaccin fait partie des missions infirmières lorsque le médecin en prescrit l’exécution. La prescription médicale est donc nécessaire. Sans elle, l’infirmière ne peut pas effectuer ce soin. Cette prescription doit satisfaire plusieurs conditions : être écrite, qualitative et quantitative, datée et signée par un médecin. Une infirmière ne peut donc pas vacciner un patient suite à une simple déclaration orale. Le médecin est seul responsable du type de vaccin et de la quantité prescrite.

Concernant la prise en charge, celle-ci ne diffère pas. Si vous avez votre carte vitale et que vous bénéficiez d’une mutuelle le soin est totalement pris en charge à condition bien sûr qu’il y ait une ordonnance.

Alors si toutes ces conditions sont réunies, faites pratiquer vos vaccins à domicile par une infirmière libérale !

Pourquoi se faire vacciner de la grippe ?

La grippe touche entre 2 et 6 millions de personnes tous les hivers, c’est une maladie grave pour les individus à risque. L’objectif du vaccin antigrippal étant de les protéger des complications sévères.

Ces complications peuvent être infectieuses (pneumonies, otites…), ou être des décompensations de maladies chroniques préexistantes (asthme, diabète, problèmes cardiaques…).

Le vaccin reste le meilleur moyen de prévention contre la grippe.

Pour qui et par qui se faire vacciner ?

Dans le cadre de l’élargissement de l’offre vaccinale et de la simplification du parcours, la Haute Autorité de santé (HAS) harmonise dès 2018 les compétences des différents professionnels de santé impliqués dans la vaccination contre la grippe (pharmaciens, infirmiers, sages-femmes).

Depuis 2018, les personnes majeures éligibles à la vaccination reçoivent un bon de prise en charge par la sécurité sociale et peuvent retirer leur vaccin à la pharmacie sur présentation de ce bon puis se faire vacciner par le professionnel de leur choix gratuitement (infirmier, médecin, sage-femme…).

Un(e) infirmier(e) peut pratiquer le vaccin uniquement sur prescription d’un médecin ou d’une sage-femme. Cependant il/elle peut vacciner contre la grippe sans prescription les personnes majeures pour laquelle la vaccination antigrippale est recommandée. 

Une sage-femme pratiquera le vaccin sur toute femme dans le cadre d’un suivi gynécologique et de contraception, ou dans le cadre d’une grossesse ainsi que pour les nouveau-nés et leur entourage. Un médecin généraliste ou spécialiste pratiquera le vaccin en cabinet ou en établissement de santé.

Attention, les personnes ayant eu précédemment des réactions allergiques au vaccin ne peuvent pas se faire vacciner par un infirmier ou pharmacien.

Enfin, les mineurs doivent avoir obligatoirement une ordonnance du médecin.

En raison de cette simplification de la vaccination, notamment avec la possibilité de se  faire vacciner dans les pharmacies, certaines d’entre elles étaient déjà en rupture de stock au mois de décembre 2018.

Les personnes à risque pouvant bénéficier d’un vaccin gratuit sont les suivantes :

  • Celles âgées de 65 ans et plus, ou atteintes de certaines maladies chroniques ;
  • Les femmes enceintes ;
  • Les personnes obèses ;
  • Les nourrissons de moins de 6 mois, mais également leur entourage familial ainsi que les proches réguliers du nourrisson.

Jusque quand se faire vacciner ?

Il est toujours temps de se faire vacciner même quand l’épidémie a commencé. La ministre de la Santé incite à la vaccination jusque fin janvier 2019. Mais le plus tôt est le mieux car à ce jour nous sommes en plein cœur de l’épidémie et le vaccin ne fonctionne qu’au bout de 15 jours.

Les gestes simples en prévention sont la vaccination et les gestes barrières. En effet, la combinaison de ces deux actions permet de limiter les risques de contaminations et de protéger les plus fragiles d’entre nous.


SOURCES :

https://www.ameli.fr/infirmier/exercice-liberal/service-patient/vaccination-grippe-saisonniere-0

http://vaccination-info-service.fr/Questions-frequentes/Questions-pratiques/Prescription-et-administration-d-un-vaccin

http://vaccination-info-service.fr/Les-maladies-et-leurs-vaccins/Grippe

http://sante.lefigaro.fr/sante/maladie/grippe/quelles-complications

https://www.20minutes.fr/sante/1985067-20161222-grippe-trop-tard-faire-vacciner

Article précédent

Laissez un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *