CHARGEMENT

Tapez pour rechercher

Patient(e) ou proche

Le nursing

Partager

Appelée nursing ou soin d’hygiène, s’adresse à tout patient ne pouvant pas laver l’intégralité de son corps de manière autonome.

Elle s’adresse à une personne ayant une invalidité temporaire à la suite d’un accident par exemple ou à des personnes non valides ou âgées.

En conséquence, la durée d’un nursing varie selon la pathologie du patient et le type d’aide nécessaire. Le nursing se distingue aussi par sa périodicité, en effet, il peut aller de 3 passages par jour dans les cas les plus lourds à 2-3 passages par semaine. Le plus courant se situe entre les deux avec 1 passage par jour et plus précisément le matin dans la majorité des cas.


On peut distinguer différentes formes de toilette:

  • L’aide à la toilette : généralement simple à réaliser, elle s’effectue lorsque le patient est valide, se mobilise, mais a besoin d’aide pour se laver au niveau des parties du corps difficiles à atteindre.
  • La douche : nécessaire lorsque le patient est valide ou semi-valide, il a besoin d’aide pour se déplacer et pour se laver même s’il se mobilise.
  • La toilette au fauteuil : comme son nom l’indique, la toilette du patient se fait sur son fauteuil qu’on place dans la douche (si possible adaptée). Il faut donc le transférer de son lit à son fauteuil, ce qui peut dans certains cas nécessiter un lève-malade.
  • La toilette au lit : là aussi le terme est assez clair, le patient est non valide et ne peut pas se mobiliser. La toilette s’effectue donc au lit du patient, il est souvent nécessaire de remplacer les changes (couches). Dans l’idéal, pour faciliter le travail de l’infirmier, le lit doit être médicalisé.


En plus des soins d’hygiènes, le nursing peut inclure d’autres aides pour le patient :

  • L’aide à l’habillage, prescrit dans presque 100% des cas de nursing.
  • Le contrôle du traitement, peut s’effectuer avec l’aide d’un pilulier par exemple pour éviter au patient de se tromper dans ses médicaments.
  • La surveillance des constantes, inclut généralement une prise de la tension, nécessaire pour s’assurer de la bonne santé du patient.
  • La pose des bas de contentions.

A noter que ces derniers soins, ne sont pas remboursés par l’Assurance Maladie au professionnel qui se déplace sans la prescription d’un soind’hygiène ou de tout autre acte infirmier (injection, pansement, etc.). Ainsi, il très peu probable qu’un infirmier libéral se déplace si seule est prescrite une simple surveillance des constantes, pour la simple raison qu’il ne sera pas payé.

Laissez un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *