CHARGEMENT

Tapez pour rechercher

Patient(e) ou proche

Qui est le maïeuticien ou la sage-femme ?

Partager

Donnons une définition :

La ou le sage-femme, appelé également maïeuticien pour un homme, prend en charge la patiente pendant sa grossesse et après son accouchement.

Dans l’appellation « sage-femme », « femme » renvoie à la patiente. Historiquement, la sage-femme est celle qui donne la sagesse aux femmes en les aidant à devenir mères.

Un peu d’histoire :

Avant et pendant longtemps dans les campagnes, c’était la matrone qui s’occupait des parturientes et des nouveaux nés à leurs domiciles.

Mais l’Etat a voulu accroître la population et diminuer les risques sanitaires. Celles-ci ont donc été mises à l’écart alors que des sages-femmes étaient formées dans les villes.

Au XVIII siècle, une sage-femme, Angélique Du Coudray, souhaite communiquer aux sages-femmes les différentes techniques de manœuvres obstétricales. Pour cela elle crée un mannequin et se déplace dans les provinces afin de les former.

En quelques années, une grande majorité de sages-femmes passe d’un exercice libéral au domicile à un exercice salarié dans les maternités car, après la seconde guerre mondiale, les femmes sont incitées à accoucher dans les maternités suite aux mesures de prophylaxie, à la création de la sécurité sociale et à l’extension des allocations familiales. Le mode d’exercice des sages-femmes devient donc majoritairement salarié.

Aujourd’hui, 99% des accouchements ont lieu à l’hôpital et 75 % sous péridurale.

En 1984, La formation s’ouvre aux hommes.

Les chiffres clefs de la profession :

  • Il y a 22 812 sages-femmes en France en 2018 ;
  • Leur moyenne d’âge est 40.3 ans ;
  • 42.5 ans pour celles et ceux exerçant en libéral ;
  • 2.71% des sages-femmes sont des hommes ;
  • Il y a 3 fois plus de sages-femmes salariées en hôpital qu’en libéral.

Qu’en est-il de la formation ?

En France, les études de sage-femme durent 5 ans et se composent de :

– la Première Année commune aux Etudes de Santé (PACES) ;

– 4 années d’études au sein d’une école de sage-femme.

Il y a 2 cycles d’études :

  1. Le Premier Cycle dure 3 ans et confère le Diplôme de Formation Générale en Sciences Maïeutiques (la PACES, la 2ème année DFGSMa2 et la 3ème DFGSMa3) :
  • D’abord, il faut valider l’année de PACES structurée en 2 semestres avec des unités d’enseignement communes aux quatre filières de médecine, d’odontologie, de pharmacie et de sage-femme.

Suite à cette année, les étudiants admis peuvent suivre leur formation au sein d’une des 35 écoles de sages-femmes.

  • La 2ème et la 3ème année alternent les enseignements théoriques et pratiques et permettent aux étudiants d’acquérir les bases de la physiologie obstétricale, gynécologique et pédiatrique.

2. Le Deuxième Cycle dure 2 ans. Il confère aux étudiants le Diplôme de Formation Approfondie en Sciences Maïeutiques (DFASMa) :

  • Les 4ème et 5ème années proposent des enseignements théoriques et pratiques, ainsi que l’apprentissage du diagnostic et la connaissance de la pathologie obstétricale, gynécologique et pédiatrique (avec modules relatifs à la contraception, l’échographie, l’Aide médicale à la procréation, et bien d’autres…)

C’est à l’issue de la 5ème année qu’il est délivré aux titulaires du DFASMa le diplôme d’état de sage-femme obligatoire pour exercer.

A partir de l’année universitaire 2014-2015, tous les titulaires d’un diplôme d’Etat de sage-femme ont le grade universitaire de master.

Où en est l’intégration universitaire de la formation ?

L’article 60 de la loi du 21 juillet 2009 prévoit que « La formation initiale des sages-femmes peut être organisée au sein des universités » permettant la possibilité d’une intégration universitaire des écoles de sages-femmes.

Mais cette loi ne prévoit pas le transfert obligatoire des écoles de sages-femmes vers les universités.

Il appartient à chaque université de procéder à cette intégration et de déterminer ses modalités.

Quelles sont les compétences des sages-femmes ?

Elles/ils ont un pouvoir de diagnostic et d’un droit de prescription.

Elles confèrent des soins à la mère et à l’enfant après l’accouchement.

Elles assurent une surveillance médicale de grossesse, une surveillance du travail et de l’accouchement et propose des séances de préparation à la naissance et à la parentalité.

Elle pratique la rééducation péri-néo sphinctérienne liée à l’accouchement.

Elles assurent un suivi gynécologique de prévention et prescrivent la contraception.

La sage-femme peut pratiquer les actes d’échographie gynécologique systématiques ou de dépistage.

Elle peut réaliser des interruptions volontaires de grossesse par voie médicamenteuse dans les conditions définies par la loi.

Elle prescrit et pratique les vaccinations auprès de la patiente et du nouveau-né mais également auprès de toutes les personnes de leur entourage jusqu’au terme de la période postnatale.

Les sages-femmes assurent un rôle important dans la prévention contre les addictions et notamment en matière de tabacologie.

Elles sont habilitées à prescrire des substituts nicotiniques aux patientes.

Elles participent aux activités cliniques d’assistance médicale à la procréation ainsi qu’aux activités de dons de gamètes et d’accueil d’embryon.

En cas de pathologie, elles redirigent leurs patientes vers un médecin. Elles peuvent pratiquer les soins prescrits par un médecin en cas de grossesse ou de suites de couche pathologiques.

Vous avez besoin d’une sage-femme à domicile ou près de chez vous ?

Dans quels cas la sage-femme se déplace-t-elle à domicile ?

Sur prescription médicale d’un médecin ou d’un gynécologue en cas de grossesse pathologique.

Cependant, dans le cadre de PRADO (programme du retour à domicile de l’Assurance Maladie) une visite à domicile après l’accouchement sans ordonnance est possible.

Quelle prise en charge ?

Les honoraires des sages-femmes sont pris en charge par l’Assurance Maladie à hauteur de 100% dès 6 mois de grossesse jusqu’à 12 jours après l’accouchement.

Les autres consultations sont prises en charge à hauteur de 70%.

Comment prendre RDV ?

Sur Medicalib.fr, sélectionnez « sage-femme » quand vous êtes sur la page d’accueil, cliquez sur « PRENDRE RDV », renseignez vos soins, vos coordonnées et disponibilités et une sage-femme vous rappelle dans l’heure qui suit l’envoi de la demande 🙂

NB: La patiente devra préciser à la sage-femme dans quel hôpital ou clinique elle prévoie d’accoucher ainsi que le nombre de jours d’aménorrhée (équivalent du nombre de semaines de grossesse).


Sources:

http://www.ordre-sages-femmes.fr/etre-sage-femme/formation/initiale/

https://www.macsf.fr/Actualites/chiffres-cles-sages-femmes

Laissez un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *