CHARGEMENT

Tapez pour rechercher

Patient(e) ou proche

Un nouveau pansement pour les plaies diabétiques

Partager

Pour les 425 millions de personnes atteintes de diabète, les plaies diabétiques, et particulièrement sur les pieds sont une grande préoccupation. Chaque année, près de 10 000 diabétiques ont recours à l’amputation. La prévention est le mot d’ordre pour adopter les bons réflexes et ainsi éviter les complications.

Un nouveau pansement intelligent a fait surface, il permet d’accélérer la cicatrisation des plaies diabétiques. Il promet de réduire par deux le temps de cicatrisation.


A quoi sont dues les plaies diabétiques ?

De nombreuses causes rentrent en jeu :

La baisse de sensibilité des nerfs, la neuropathie, empêche la perception normale des petites blessures du pied. Celles-ci s’aggravent, menant à la formation de crevasses ou des infections bactériennes pouvant conduire à des amputations.

L’artérite des diabétiques entraîne un manque d’oxygène dans le sang, indispensable au processus de guérison. Sans oxygène, la cicatrisation est lente et peu efficace.

La quantité élevée de sucres dans le sang affecte également l’expression d’une molécule, une certaine TGFß3 intervenant dans le processus de cicatrisation. Son absence ralentit la cicatrisation.


Quelles solutions ?

Un pansement actif a été développé par Urgo. Il permettrait de gagner 2 mois de cicatrisation. La nanotechnologie a permis d’intégrer des molécules cicatrisantes sur le pansement.

Le pansement est doté d’une matrice lipido-colloïde ce qui permet de garder la plaie dans un environnement humide, favorable au fonctionnement des cellules de cicatrisation. De plus, le gel bloque les enzymes néfastes, les métalloprotéases, responsable d’un retard de cicatrisation.

Une étude effectuée sur 240 personnes atteintes de diabète a prouvé son efficacité : le temps de cicatrisation a été réduit de moitié !

Le pansement peut se garder jusqu’à 7 jours. Il est pour le moment non remboursé, son prix est d’environ 6€. Cette innovation permettra d’améliorer vivement la qualité de vie des malades.

Cependant, de nombreux progrès sont encore à faire pour soigner les malades, il faut d’abord passer par la prévention et éduquer le patient sur l’autodiagnostic pour détecter l’apparition d’une plaie.

Sources : 

https://www.federationdesdiabetiques.org

https://www.sciencesetavenir.fr/sante/diabete/premiere-mondiale-un-pansement-efficace-contre-les-plaies-diabetiques_121132https://e-pansement.fr/dispositifs/urgostart-interface

Laissez un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *